AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Wade Sigurdr - Wade Saga [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wade Sigurdr

Wade Sigurdr


๏ VOTRE AVENTURE : 24


Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité RP:

MessageSujet: Wade Sigurdr - Wade Saga [ Terminé ]   Dim 15 Jan - 4:16




Wade Sigurdr

« It was to him as if he had awoken from sleep »




→ WHO I AM ? ←

NOM → Sigurdr.
PRÉNOM(s) → Wade.
SURNOM(s) → Il n'a pas d'amis, mais il appelait secrètement sa mère Fluo ( par rapport aux pilules huhu ) du coup, il a bien aimé et il signe souvent ses toiles " Fluo ".
ÂGE et DATE DE NAISSANCE → 33 ans, 17 novembre 1976.
NATIONALITÉ → Suédois, nationalisé américain depuis tout ce temps.
JOB → Artiste Peintre.
ATTIRANCE → L'amour n'a pas de sexe.
SITUATION → Seul.
GROUPE → Artists

........................

CARACTERE →
Tendance à se sous-estimer - Passionné - Déprimé - Calme - Solitaire - Transparent

Wade est quelqu’un de doué dans son domaine. Très doué. Grand passionné de peinture depuis le départ de son pays natal, il ne voue sa vie qu’à l’art. Il est assez curieux de découvrir de nouvelles choses, malgré cela, il reste très conventionnel : la peinture, ce doit être plaisant et beau à regarder. Il faut se sentir habité lorsque l’on regarde une toile, comme si elle pénétrait notre corps et notre esprit. Il recherche souvent l’excellence même s’il se laisse souvent abattre et se sous-estime. Pour preuve, il entrepose beaucoup de toiles dans son appartement. Des toiles inachevées. Malgré le fait qu’il pense rater son travail ou qu’il n’arrive rien, il sait rester calme et posé. Tout comme son père avant lui, il sait réfléchir et s’organiser un minimum pour qu’il ne soit pas en colère. Il a toujours pensé qu’une toile devait être peinte avec beaucoup d’amour et non de la rage ou du mépris. Cela rendrait la peinture laide malgré elle. Jamais s’énerver, toujours se contrôler. C’est pour cela que Wade ne s’énervera jamais si on le bouscule sans s’excuser ou si on lui hurle dessus pour une quelconque raison. C’est peut-être cela aussi, son gros défaut : sa transparence. Il préfèrera de loin se faire oublier plutôt que d’avoir des paires d’yeux rivés sur lui. Ce qui semble paradoxale vue sa certaine notoriété dans le domaine artistique. Beaucoup de magazines d’arts évoquent son travail. Rien que d’y songer, ça lui fout des frissons dans le dos… Transparent et solitaire. Rares sont les personnes qui partagent sa vie. Oh, il n’est pas associable, loin de là. Il parle même avec une aisance incroyable aux gens. C’est juste… Qu’avec tout ce monde, il ne se sent pas à l’aise. Ça lui en donnerait presque des sueurs froides. La proximité avec les gens, le contact, ce n’est pas vraiment pour lui. On pourrait presque dire qu’il n’aime pas non plus la compagnie des animaux… Il s'avère aussi que Wade est dépendant de ses petits cachets... Mais ceci est une toute autre histoire...

PHOBIE(s) →
Sa plus grande peur… S’il en avait qu’une. Tout d’abord, il est, et n’hésite pas à le dire, agoraphobe. Ce n’est pas un stade de l’agoraphobie très avancé ; il peut sortir de chez lui, marcher dans les rues, du moment qu’il n’y a pas trop de monde. Il risque sinon de se sentir oppressé, totalement dépassé par la foule. Il n’est pas rare de voir Wade saigner du nez, faire une crise de panique ou carrément s’évanouir en pleine rue s’il se retrouve dans une rue bondée.

Une autre de ses peurs, c’est de se sentir vide d’inspiration. Il se sait déjà vide d’émotions, alors d’inspiration, ce serait le pire. Ne pas ressentir d’amour, d’attirance pour qui que ce soit, cela ne l’a jamais réellement dérangé. Mais s’il venait à perdre la seule chose pour laquelle il est fait, il en mourrait. Et cela le terrifie. Perdre l’inspiration ou ses mains. Cela semble allait un peu de paire… M’enfin. Tant pis. Si cela venait à arriver, il n’aurait qu’à se suicider.

Hmm… Les émotions justement. Il n’en a jamais ressentit. Il n’a pas vraiment aimé ses parents – ses parents ne l’aimant pas vraiment non plus, la seule chose qu’il leurs apportait, c’était de voir le nom Sigurdr dans les journaux locaux – , il n’a pas non plus eu de réelles relations… Peut-être que l’on pourrait rajouter à ses peurs, une peur de rester vide et froid toute sa vie. Le seul réconfort qu’il a à cette pensée, c’est qu’en était froid et frigide en amour, il ressemblerait davantage aux lacs gelés de Stockholm.


AMBITION(s) →
Wade rêve de pouvoir peindre les couleurs du ciel. S’il y a une seule chose qu’il n’a jamais pu dessiner correctement, c’est bien le ciel. Toujours plus haut, toujours plus bleu. Pas ce ciel gris ou brumeux, mais ce magnifique ciel bleu ensoleillé, parsemé de quelques nuages aux allures de coton. Il en rêve presque chaque nuit, le cyan le narguant dans son sommeil… Il continuera sûrement de peindre jusqu’à ce qu’il arrive enfin à son but. Et il espère sincèrement que la recherche de son bonheur réside dans cette quête.






→ MY STORY ←


Te souviens-tu du jour où tu as commencé à peindre ? T’en souviens-tu seulement Wade ? Tu sais, cette sensation que tu as eu lorsque tu as prit ce pinceau en brosse, le manche était bleu clair, tu adorais cette couleur… La texture du bois poli, tu adorais vraiment ça, au moins autant que cette couleur… Tu étais dehors avec ta peinture à l’huile, ton petit pot rempli d’eau, ton joli pinceau et ta toile encore vierge. Tu n’étais pas très grand à cette époque-là, tu devais avoir… Allez, au moins dix ans. Tu avais sourit et levé les yeux, regardant le ciel bleu, un ciel avec de magnifiques nuages d’un blanc éclatant. Tu l’aimais, ce ciel suédois. Tu l’aimais tellement que tu voulais en garder une trace, un dernier souvenir de ce ciel que tu ne reverrais sûrement jamais. Tu avais trempé ton pinceau dans l’eau avec une telle délicatesse, comme si chaque goutte comptait. Puis, doucement, tu mélangeas un peu de blanc et de bleu, jouant sur la quantité pour disposer d’un bleu aussi clair que celui du ciel.
Se jour-là, il ne faisait pas froid et tu étais resté quelques heures la tête levée vers les cieux. Tu espérais voir par-delà les nuages quelques étoiles qui brilleraient plus que le soleil. Tu t’imaginais tout un tas d’histoires sur cet arbre cosmique qui soutenait ta terre, des Dieux qui se battaient vaillamment avec leurs épées de feu et de glace, de ce Géant de givre qui avait crée ton monde. Oh, tu avais toujours été doué pour t’inventer des récits pour oublier la réalité. La réalité, c’était que tu devrais quitter ton bleu ciel, quitter les bras de l’hiver quasi-omniprésent qu’il y avait en Suède, quitter les lacs gelés où tu espérais trouver une quelconque épée mystique. La réalité, c’était que tu n’avais pas fini de peindre ton ciel et que ta mère t’appelait. Alors, tu avais baissé la tête sur ta toile inachevée, tu avais froncé les sourcils, les yeux embués de larmes de rage et de nostalgie pour tremper ensuite le pinceau dans le rouge. Tu avais serré ton pinceau tellement fort que tes ongles avaient pénétré ta peau. Tu transformas alors le bleu en rouge. Et tu gratifias ton ciel adorait d’innombrables insultes.

Cela faisait déjà presque douze ans que Wade vivait aux États-Unis, qu’il s’était fait à cette culture, à sa langue et à ses habitants grouillants comme des insectes. Dès son arrivée au pays, il avait attrapé la manche de sa mère et avait murmuré en suédois : « Nous allons vivre avec des fourmis ? ». Il avait toujours vu les américains comme des fourmis ; ils travaillaient sans cesse, s’agitant dans les rues en file indienne, traversant lorsque l’on leurs indiquait, s’arrêtant de marcher lorsque l’on leurs ordonnait et tout ça pour leur Reine. L’Etat. Sa mère avait seulement sourit. Comme elle le faisait toujours d’ailleurs. Qu’ils furent à Stockholm ou à New-York, elle ne cessait jamais de sourire. Merci Ô jolie pilule de la joie. C’est fou comme le fluoxétine transforme les gens en un amas de bonheur superficiel. Wade n’était pas un garçon très intelligent, mais il savait quand même que sa mère n’était pas heureuse. La jolie Frigga Stnorn avait épousé un homme qu’elle n’aimait pas, mais ses parents lui avaient dit qu’il était un homme bien. C’était vrai : Milo Sigurdr était un homme bien. C’était un bon reporter trilingue, un homme réfléchit, calme mais aussi curieux et tenace. Il savait ce qu’il voulait et il savait l’obtenir. C’était un homme bien, qui savait prendre des décisions à sa place. Tant mieux, il réfléchissait pour deux. Et lorsqu’elle tomba enceinte de Wade, ce fut une épreuve de plus pour la jeune femme. Le baby blues comme disent si bien les américains. Elle était devenue encore plus triste et vide qu’avant. « Prend ces pilules, Frigga, tu verras, tu souriras » lui disait-on. Et c’est ce qu’elle fit. Des pilules. Toujours plus de pilules. Et elle ne cesserait jamais de sourire. Puis ils durent partir. Partir et laisser la Suède derrière eux car l’on avait offert à Milo un poste qu’il ne pouvait pas refuser. Wade dut apprendre l’anglais. Oh, l’anglais, ce n’était pas difficile, loin de là. Ce qui était difficile, c’était de s’imprégner d’une culture qui n’était pas la sienne, de se faire des amis. Il passa toutes ses études seul, à attendre la fin des cours pour rentrer chez lui peindre en tout intimité.

Son diplôme en main, il voulut faire les beaux Arts. Ses parents ne s’y étaient pas vraiment opposés, après tout, il avait un don. Il retranscrivait les couleurs tout comme son père maniait les mots. Mais il était toujours tout seul. Il avait prit un appart’ pour pouvoir enfin se détacher du cocon familiale. De toute façon, il n’avait pas vraiment de lien avec ses parents, rien qui l’empêchait de partir. Il s’en foutait un peu. Beaucoup. Mais au fond, ça lui faisait mal au cœur de s’en foutre totalement. Sa mère n’était pas vraiment une mère. Son père n’était pas vraiment un père. Ils ne savaient rien les uns des autres. Ils étaient un peu des étrangers, vivant sous le même toit. Tant pis. Il avait vingt deux ans et il voulait faire ce qu’il savait faire de mieux après la peinture : être seul. Enfin.

Les premiers jours furent douloureux. Il n’y avait que le bruit de la télé pour lui donner un soupçon de présence. Parfois, il crut même que le bruit de sa respiration n’était pas la sienne. Il pleurait beaucoup. Et il commença à prendre les mêmes pilules que sa mère. Telle mère tel fils. Des pilules qui le rendaient faussement heureux et qui lui donnaient de l’inspiration. Il revoyait alors les paysages aux étendus enneigés qu’il avait rêvé de retrouver. Alors il dessinait, peignait, du moment que ça lui permettait de montrer aux autres les merveilles de son pays.

Lorsqu’il fit sa première exposition, on avait dit de lui que du bien. Aucune critique négative. Seulement, quelques esquisses dérangeantes et troublantes. Mais les gens achetaient ses toiles. Pourtant, il n’était pas plus heureux.

Il avait tenté de peindre sa conception du bonheur. Il avait passé des heures, des jours devant une toile blanche sans être capable d’y verser une seule couleur. Peut-être était-ce ça finalement le résumé de sa vie et de son petit bonheur : une toile blanche et vide. Alors, comme pour se persuader qu’il était quelque chose ou quelqu’un, à trente trois ans et complètement défoncé, il peigna sa toile en un rouge vif.







→ BEHIND THE SCREEN ←

PRENOM ou PSEUDO → On m'appelle souvent Alan, alors, ce sera Alan *_* !
AGE → 19 balais o/ !
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR → Ilkka Villi le magnifique *_* !
COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM → Par de sales beytes qui m'ont trainé de force ici...
FRÉQUENCE DE CONNEXION → all the days o/ ! Mais pour ce qui est de la fréquence de réponse, cela reste à voir...
CODE → Ok by Mutt
CREDITS DE LA FICHE → Moi 8D !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wade Sigurdr

Wade Sigurdr


๏ VOTRE AVENTURE : 24


Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité RP:

MessageSujet: Re: Wade Sigurdr - Wade Saga [ Terminé ]   Dim 15 Jan - 6:59

J'ai terminé ma fiche, je voulais m'excuser sincèrement pour mes fautes d’orthographe, vu l'heure, j'ai plus les yeux en face des trous >> .......... Shiny eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madeleine K. O'Seamus

Madeleine K. O'Seamus


๏ VOTRE AVENTURE : 26
๏ JOB : Prof d'archéologie à temps partiel / doctorante


Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité RP: Disponible

MessageSujet: Re: Wade Sigurdr - Wade Saga [ Terminé ]   Dim 15 Jan - 13:15

Bienvenue mon chou ! lovelove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mutt Williams Jones

Mutt Williams Jones
M u t t | Fils insupportable & roi de la cascade

๏ VOTRE AVENTURE : 548
๏ JOB : Mécano, et il parait que j'ai repris mes études pour faire P.L.A.I.S.I.R.
๏ CITATION PERSO : Worrying is like a rocking chair. It gives you something to do, but it doesn't get you anywhere.
๏ HUMEUR : Lunatique. Extrêmement chieuse en quelque sorte...


Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité RP: Disponible

MessageSujet: Re: Wade Sigurdr - Wade Saga [ Terminé ]   Dim 15 Jan - 13:57

Bienvenue sur le forum Very Happy
Et bien, je ne vois aucun soucis à te valider. Personnage très intéressant ^^

Bon jeu à toi ! ^^

_________________
NUMB - LINKIN PARKI'm tired of being what you want me to be, Feeling so faithless, lost under the surface, I don't know what you're expecting of me, Put under the pressure of walking in your shoes. Every step that I take is another mistake to you. I've become so numb, I can't feel you there, Become so tired so much more aware, I'm becoming this all I want to do, Is be more like me and be less like you...
by hellsangels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adventure-rpg.forumactif.org
Indiana Jones

Indiana Jones


๏ VOTRE AVENTURE : 155
๏ JOB : Professeur d'archéologie, et aventurier à mes heures perdues...
๏ CITATION PERSO : We do not follow maps to burried treasures and X never, ever marks the spot.
๏ HUMEUR : Souvent mauvaise. Comment ça grognon?


Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité RP: Disponible

MessageSujet: Re: Wade Sigurdr - Wade Saga [ Terminé ]   Dim 15 Jan - 17:59

Bienvenue p'tite beyte! Et vivement American Nightmare \o/
Qu'est-ce qu'il est cool cet acteur...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wade Sigurdr

Wade Sigurdr


๏ VOTRE AVENTURE : 24


Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité RP:

MessageSujet: Re: Wade Sigurdr - Wade Saga [ Terminé ]   Dim 15 Jan - 20:42

Ahah merci beaucoup *_* !!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wade Sigurdr - Wade Saga [ Terminé ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wade Sigurdr - Wade Saga [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost in time... :: Avant le RP :: ▌Présentation des personnages-