AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Glad to find you ? I'd rather die than admit it... [Dad]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Mutt Williams Jones
M u t t | Fils insupportable & roi de la cascade

๏ VOTRE AVENTURE : 548
๏ JOB : Mécano, et il parait que j'ai repris mes études pour faire P.L.A.I.S.I.R.
๏ CITATION PERSO : Worrying is like a rocking chair. It gives you something to do, but it doesn't get you anywhere.
๏ HUMEUR : Lunatique. Extrêmement chieuse en quelque sorte...


Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité RP: Disponible

MessageSujet: Glad to find you ? I'd rather die than admit it... [Dad]   Jeu 5 Jan - 23:42

Ce n'était peut être pas judicieux, mais il était parti sur un coup de tête. Il avait laissé Ginger et Ben derrière lui en apprenant la date d'aujourd'hui. Il ne pouvait y croire et pourtant, tout ce qui se dressait autour de lui lui indiquait le contraire. Ces voitures vraiment étranges et d'autres choses... Il ne savait même pas les nommer... Les définir. Comment était-ce possible ? Normalement il aurait dû se retrouver échouer sur une plage du Costa Rica ou quelque chose dans le genre et pas à Rockaway Beach. Je crois que c'était peine perdu pour lui de chercher à comprendre. Il devait simplement agir.

La première chose qu'il pensa ? Bedford. Il pensait qu'il trouverait ses parents ou au moins un indice. Enfin... Si ils avaient survécu au crash... Non... Il ne préféra pas y penser... Penser qu'il est le seul et dernier survivant. Il avait fait ses poches et trouva un vieux billet détrempé et chiffonné. Celà lui permis de prendre le bus jusqu'à Bedford. Là bas, il aviserait. Mutt commençait pourtant à sentir la faim et la fatigue monter en lui. Après tout, il venait d'essuyer un crash et il ne s'était pas posé depuis qu'il avait repris conscience sur cette foutue plage. De toute manière, il ne pourrait pas se reposer, tellement son esprit était à ébullition.

Il s'était assit à l'arrière du bus et avait refermé sa veste noire. Ses habits étaient encore détrempés et il sentait qu'il risquait d'attraper la mort comme ca. Mais il n'avait rien pour se changer. Ce n'était pas l'été qui plus est... Donc ses fringues avaient du mal à sécher... Il ne put s'empêcher d'observer les gens autour de lui. Voir certains gadgets qu'ils utilisaient. Il comprit rapidement en voyant un gars porter une petite boite à son oreille, que ce truc là était un téléphone... Mutt était à la fois curieux et flippé de constater que sa découverte suivait avec les observations qu'il faisait autour de lui.

Puis il arriva à destination. Il descendit du bus et le regarda s'éloigner, avant de se tourner vers l'université de son père. Elle était toujours là. Elle avait à peine changée. Il se décida à entrer dans le bâtiment... Trouver un lieu familier. Oui, ca le rassurait... Mais ensuite ? Il entra dans les couloirs et se dirigea directement vers le bureau de son père. C'est alors qu'un cours semblait se terminer. Une vague d'étudiants venant à sortir de leur classe en sens inverse du garçon.

Mutt remarqua plusieurs regards qui le toisaient. Il préféra baisser les yeux. Il n'aimait pas ca. A croire qu'il était marqué sur son front qu'il n'était pas de leur époque... C'est alors qu'un type au QI plus bas que les autres, et à la prétention sans égal, passa à autre chose qu'à un regard:

« Youhou ! V'la John Travolta ! »

John qui ? Mutt ne se doutait pas tout de suite qu'il lui parlait. Il vint à la pousser à son épaule d'une main en lui disant:

« Hey c'est à toi que je parle ! Y'a une représentation de Grease dans l'coin ? »

Ouais c'était bien à lui qu'il parlait. En relevant les yeux, il remarqua le blouson de l'équipe de Football US de MC. Mutt s'attarda sur la coupe étrange du gars qui lui faisait face. Il ne put s'empêcher de répondre du tac au tac:

« T'as vu tes cheveux espèce de plouc ? T'as l'intention d'aller scalper quelqu'un avec ta crête de peau rouge ? »

Le gars en face de lui fut particulièrement choqué par la réparti de Mutt. Le garçon le fixa droit dans les yeux. Il ne cilla pas.

« T'as un problème ? »
« Ouais et il se trouve juste en face moi Cheroquee. »

Une petite voix dans la tête de Mutt lui hurlait de se la fermer... Il fallait toujours qu'il se fasse remarquer. En même temps et pour une fois, il n'était pas le coupable. Il sentait que la rixe allait éclater rapidement... Mais une main se posa sur l'épaule de son adversaire et le fit reculer.

« Brad... Laisses tomber... On a un autre cours là... »

Le type se recula. Mutt jeta un rapide coup d'oeil derrière lui et vit un type de la même trempe de son adversaire. Le garçon eut une drôle d'impression en croisant son regard dans le genre C'est moi où sa tête me dit quelque chose ? Ce qui n'était statistiquement pas possible. Le gars à la crête dit à son pote:

« Ok Spike... J'arrive... »

Il se tourna une dernière fois vers Mutt et lui dit:

« Et toi... Recroises ma route et t'es mort... »

Mutt serra la mâchoire et préféra détourner le regard. Les époques passaient, mais certaines choses ne changeaient pas on dirait... Ce n'était pas le moment... Il avait d'autres chats à fouetter... Il reprit sa route et chercha la porte du bureau de son père... Un frisson lui remonta l'échine alors qu'il lâcha un éternuement bruyant. Ouais, avec toutes ces conneries, il allait vraiment être malade...

_________________
NUMB - LINKIN PARKI'm tired of being what you want me to be, Feeling so faithless, lost under the surface, I don't know what you're expecting of me, Put under the pressure of walking in your shoes. Every step that I take is another mistake to you. I've become so numb, I can't feel you there, Become so tired so much more aware, I'm becoming this all I want to do, Is be more like me and be less like you...
by hellsangels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adventure-rpg.forumactif.org
avatar

Indiana Jones


๏ VOTRE AVENTURE : 155
๏ JOB : Professeur d'archéologie, et aventurier à mes heures perdues...
๏ CITATION PERSO : We do not follow maps to burried treasures and X never, ever marks the spot.
๏ HUMEUR : Souvent mauvaise. Comment ça grognon?


Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité RP: Disponible

MessageSujet: Re: Glad to find you ? I'd rather die than admit it... [Dad]   Sam 7 Jan - 0:41

Cela faisait deux heures, deux heures entières qu'Indiana Jones errait, paniqué, dans les rues bondées. Les gens étaient habillés différemment, et il aurait cru avoir atterri dans un autre pays s'il ne les avait pas déjà tous visités. Il y voyait des choses incroyables; des gens parlant seuls, avec des fils connectés à leurs oreilles, des voitures vrombissantes aux courbes extraordinaires, des écrans de télévision aussi grands qu'un semi-remorque, de la musique bizarre - du moins il assuma que ce devait être de la musique de par ses connaissances en ethnologie - et des dizaines d'autres éléments qui le perturbaient grandement.
Il se sentait comme dans Fahrenheit 451, comme dans un roman de science-fiction. Il avait vu des choses étranges dans sa vie, mais il avait toujours plus ou moins su rester maître de la situation. Là, tout lui échappait. Il s'attendait presque à voir surgir Montag dans sa veste ornée d'une salamandre de feu.

- Eh, regarde où tu marches grand-père!

Il venait de percuter un jeune homme d'une vingtaine d'années à l'air pressé, dans un accoutrement bien trop grand pour lui.

- Désolé fiston.

Indy ne savait plus où donner de la tête. Il y avait un bruit monstrueux tout autour de lui, pire que toutes les villes qu'il avait pu visiter. Ce n'étaient pas les bruits qu'il était habitué à entendre, les vrombissements des voitures étaient différents, le rythme de marche des gens était différent, les conversations et le vocabulaire était différent. Quelque chose ne tournait pas rond. Son chapeau à la main, il marchait, il courait presque, sans savoir où il allait. Il devait retrouver Marion et Mutt à tout prix. Il se souvenait d'un immense éclair déchirant le ciel, de trombes d'eau sur la carlingue... D'un avion? Oui, il était dans un avion. Marion et Mutt étaient avec lui. Son fils et lui se chamaillaient, et puis...

- Concentre toi Indy.

L'aile en feu, l'avion en chute libre, et une lumière aveuglante. Puis le silence, et une saillie de rochers au bord de la mer, où il s'était réveillé. A part quelques minimes égratignures, il n'avait rien. L'avion avait dû plonger. Il se souvenait de la pression de l'eau sur la carcasse de l'engin, mais le reste n'était qu'une succession d'images très rapides et sans aucun lien apparent.
Sa nuque lui faisait un mal de chien, et ce n'était pas à cause de la chute. Il n'avait pas ressenti ça depuis des années, mais il s'en souvenait comme si c'était hier. Une grotte, des pierres... C'était de l'électricité. De l'énergie électrostatique prisonnière d'une roche inconnue. Lorsque le prêtre avait inséré cette roche dans la fente de la paroi gravée, la grotte entière s'était mise à luire. De la même lumière que celle qui lui avait percé les yeux dans l'avion. Mais comme cette mésaventure, ses souvenirs s'arrêtaient là. Il ne se souvenait plus de rien des jours qui suivirent, seulement son réveil dans un hôpital militaire.
Il s'arrêta un instant pour souffler, la douleur s'estompant petit à petit. Il s'assit sur un banc et massa sa nuque douloureuse. Et lorsqu'il leva les yeux, il tomba nez à nez avec un drapeau américain. C'était Marshall College, à n'en pas douter une seconde. L'endroit avait été repeint.
Il vit alors un bus passer devant lui, avec une publicité imprimée sur toute sa façade - pour un film, sans aucun doute - avec une date de sortie. Une date... Étrange.
Par réflexe, il regarda sa montre. Les aiguilles étaient bloquées sur le 3. Sans doutes l'heure à laquelle l'avion avait subi la décharge d'énergie blanche. Et d'abord, pourquoi diable ce bus prévoyait la sortie d'un film pour dans plus de 50 ans?

- Oh. Shit.

Et ce fut alors qu'il réalisa, la révélation lui explosa à la figure comme une grenade aveuglante. Il sentit sa vision se brouiller et un bruit blanc emplir ses oreilles, ses tripes se tordirent et son cœur rata un battement, il agrippa le banc et serra les dents en attendant que ça passe, comme il l'avait fait tant de fois dans les tranchées quand un obus éclatait pas loin.

La lumière blanche, l'avion, le triangle des Bermudes... Il se leva dès qu'il sentit que ses genoux pourraient supporter son poids et il entra dans l'université. Les battements de son cœur pulsaient dans ses tempes. Il déployait des efforts monstrueux pour ne pas céder à la panique la plus totale. Retrouver Marion et Mutt. Ensuite, il aviserait.

Ses pas le menèrent dans le couloir de son bureau. Du moins, là où il avait son bureau, à son époque. Il nageait en eaux troubles, et comme l'esprit est parfois facétieux, il ne se posait pas de questions. Il avait un objectif, et une fois cet objectif rempli, il aviserait.

Une silhouette se tenait dans le couloir, et Indy ne put qu'espérer que ce soit bien son fils. Le blouson en cuir et le jean serré aidaient, mais le doute persisterait jusqu'à ce qu'il ait vu son visage. Il leva la main, hésitant, puis l'abattit sur le jeune homme et le fit se retourner. Lorsqu'il eut la certitude que c'était bien son fils, Indy laissa échapper un soupir de soulagement et le serra fort contre lui, l'étouffant sans vergogne aucune, tant il était heureux de pouvoir s'accrocher à quelque chose de concret, de familier, dans ce tumulte d'inconnu où il se sentait comme un cheveu sur la soupe. Le cuir de leurs deux vestes grinça tant il le serra fort.

- Oh bon sang Mutt, bon Dieu, fiston...

Il arrangea son blouson noir et lui épousseta les épaules, lui arrangea les cheveux, d'une manière virile (tout de même, c'est d'Indiana Jones dont nous parlons), sans lui laisser une seconde pour réagir.

- Je t'ai cherché partout, t'es pas blessé? ça va? Où est ta mère?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mutt Williams Jones
M u t t | Fils insupportable & roi de la cascade

๏ VOTRE AVENTURE : 548
๏ JOB : Mécano, et il parait que j'ai repris mes études pour faire P.L.A.I.S.I.R.
๏ CITATION PERSO : Worrying is like a rocking chair. It gives you something to do, but it doesn't get you anywhere.
๏ HUMEUR : Lunatique. Extrêmement chieuse en quelque sorte...


Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité RP: Disponible

MessageSujet: Re: Glad to find you ? I'd rather die than admit it... [Dad]   Sam 7 Jan - 1:50

Mutt regarda partir la bande d'étudiants qui s'éloignaient dans le couloir. Continuer la rixe ne lui aurait pas posé de problèmes mais il avait d'autres choses en tête. Il soupira longuement et allait tourner les talons quand il sentit une main s'abattre sur son épaule d'un seul coup pour le retourner. Mutt fut d'abord surpris et eut un léger sursaut. Qu'est ce qui se passait encore ?

Il tomba nez à nez avec son père. Il cligna des yeux, un soulagement le prenant. C'était comme si tout semblait plus léger d'un seul coup. C'est bon, il est là. Tout va bien maintenant. Un léger soupir accompagné d'un sourire de soulagement se dessina sur son visage. Il ne pensait pas être autant heureux de voir l'ancêtre se pointer comme ca. Il n'eut pas le temps de répondre quoi que ce soit qu'Indy l'empoigna et le serra fort contre lui.

Bon, Ok, il était heureux aussi mais il en faisait pas de trop là ? Enfin de trop... C'était surtout qu'il était en train d'étouffer Mutt à le serrer comme ca. Il aurait pu apprécier le geste si il ne se sentait pas oppressé. Et puis, à vrai dire, Mutt fut surpris par tant d'affection venant de sa part. Lui qui est si distant d'ordinaire. En même temps, Mutt n'avait jamais aidé à un rapprochement avec son père. Le gamin peina alors à dire:

MUTT « P'pa... Tu... m'étouffes là... »

Et il le relâcha un peu. Mutt prit une inspiration pour récupérer de l'oxygène. Son père commença alors à épousseter son blouson et vint même à venir arranger ses cheveux. Le garçon grimaça, tentant de fuir les gestes de son père. Non mais qu'est ce qu'il lui prend là ? Le Crash l'a totalement fait disjoncter ou quoi ? Bon Ok, il le comprenait et le gosse lui aussi de son côté inspectait son père de la tête au pieds pour voir si tous ses membres étaient à sa place. A l'évidence, il semblait entier. Mutt attrapa un des poignets de son père pour le faire cesser ca.

MUTT « Stop ! Ca va ! J'ai rien ! Non mais t'as l'air complètement flippé là ? »

Par contre, quand il posa la question sur sa mère, Mutt baissa les yeux alors qu'un énorme boule vint à lui prendre l'estomac et que sa gorge se serra. Il n'avait pas de nouvelle non plus. Il était inquiet. Très inquiet pour elle. Il dit d'une voix plus basse:

MUTT « Maman... Je sais pas... »

Il enfonça ses mains dans ses poches. Il ne voulait pas penser à l'inévitable. Il se secoua la tête.

MUTT « Tu sais ? T'as vu ? Enfin... l'année... Ca m'fou les boules rien que d'y penser. »

Ouais, il était flippé aussi mais ne voulait pas le montrer à l'ancêtre. Comment est-ce possible ? Et comment allaient-ils retourner chez eux. Est-ce que la maison est elle à sa place ? Comment allaient-ils faire ? Il ne préféra même pas calculer l'âge qu'il devait avoir ici. S'imaginer en vieux croulant le rendait totalement malade. Il leva les yeux vers l'ancêtre et lui dit:

MUTT « De toute manière, c'est de ta faute tout ca. »

C'était le crédo de Mutt. Dès qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas c'était de la faute à Indy. Et surtout en menant cette discussion vers une dispute, il planquait lui-même sa propre faiblesse. Quoi qu'en faisait celà, il faisait en même temps ressortir toute sa rancœur et sa peine, ce qui n'était pas forcément un bon choix aussi. La situation était impossible. Il ne savait plus où donner de la tête. Il aurait dû être simplement heureux de voir son père, alors pourquoi ce ressenti au fond de ses entrailles voulaient lui faire payer ? Simplement parce que sa mère n'était pas là. L'inquiétude. Il cracha alors ses paroles de la manière la plus hautaine et méprisable qu'il soit:

MUTT « Demi Lune l'a dit et t'as rien écouté... Parce que de toute manière ton boulot est plus important que tout le reste... Il fallait que tu te dépêches. De toute façon tout ce que tu sais faire, c'est faire en sorte de laisser ta famille derrière... T'es vraiment très doué pour ca... En fait non j'ai compris... J'ai une autre hypothèse... T'es vraiment une mine à emm*rdes ! Je t'assure que si on ne retrouve pas maman vivante, je vais te le faire payer... »

Il lui tourna le dos et s'éloigna dans le couloir pour prendre de la distance avec lui, profitant de s'essuyer une larme. Il espérait que son père ne l'ait pas vu. C'était toujours le même conflit en lui, il aurait dû être heureux de le retrouver. Ils devaient s'entre-aider mais Mutt ne pouvait s'empêcher de lui claquer des choses méchantes dans la figure. Lui faire mal... Autant qu'il avait mal... Même par des paroles injustes et qu'il ne pensait pas vraiment. Il voulait simplement lui cracher son amertume du moment. Il finit par se poser sur un mur et respira profondément pour se calmer. Il resta dos à lui, il ne voulait pas qu'il le voit dans cet état-là. Il fini par lâcher d'une voix faible:

MUTT « J'suis désolé. C'est p'tet pas le meilleur moment pour ca... Je... comprends rien à ce qu'il se passe... Tout ca est dingue... Tellement dingue... »

_________________
NUMB - LINKIN PARKI'm tired of being what you want me to be, Feeling so faithless, lost under the surface, I don't know what you're expecting of me, Put under the pressure of walking in your shoes. Every step that I take is another mistake to you. I've become so numb, I can't feel you there, Become so tired so much more aware, I'm becoming this all I want to do, Is be more like me and be less like you...
by hellsangels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adventure-rpg.forumactif.org
avatar

Indiana Jones


๏ VOTRE AVENTURE : 155
๏ JOB : Professeur d'archéologie, et aventurier à mes heures perdues...
๏ CITATION PERSO : We do not follow maps to burried treasures and X never, ever marks the spot.
๏ HUMEUR : Souvent mauvaise. Comment ça grognon?


Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité RP: Disponible

MessageSujet: Re: Glad to find you ? I'd rather die than admit it... [Dad]   Dim 8 Jan - 23:54

Le soulagement de retrouver son fils laissa place à une pointe de douleur quand celui-ci commença son laïus sur sa responsabilité dans leur situation. Il enfouit sa culpabilité profondément dans son esprit en attendant un moment plus propice pour y réfléchir, et se contenta de rouler des yeux.

- Ju... Fiston, attends.

Mutt lui tourna le dos et il comprit à l'affaissement de ses épaules qu'il était aussi dépassé par les évènements que lui.
Son fils était perdu, en plein désarroi, et il assumerait son rôle de père. Il devait les sortir de là, trouver une solution, et en attendant de pouvoir le faire, il fallait qu'ils trouvent un endroit où se poser, réfléchir. Penser. Peser le pour et le contre. Discuter.

Après les excuses de son fils, Indy laissa planer un silence, puis finit par soupirer. Les couloirs étaient vides, les quelques étudiants en retard avaient fini par rejoindre leurs salles de cours. La quiétude lourde des couloirs n'avait pas changé en 50 ans. Combien de fois il avait marché dans ces couloirs pour réfléchir, entre un cours et un rendez-vous dans son bureau... Il avait toujours trouvé le calme d'un couloir universitaire salvateur, propice à la réflexion, sachant que derrière les portes épaisses un évènement extraordinaire avait lieu: la transmission du savoir. C'était ce qui lui plaisait le plus, dans son boulot de professeur: les longues marches dans les couloirs vides des salles de cours, dans les allées poussiéreuses de la bibliothèque, dans les rayons mystiques du musée.

- Écoute, fiston...

Il pesa ses mots avant de les prononcer, laissant des pauses plus ou moins longues entre deux phrases. Pas pour un quelconque effet, mais pour être sûr qu'il choisissait les bons mots.

- Tu sais autant que moi qu'on est dans une situation difficile. Dans les situations désespérées, c'est important de faire une liste. Il faut avoir un ordre d'objectifs, ça permet de pas trop se poser de question. On peut pas non plus faire l'autruche... mais tâchons de rester calme et d'y penser. Il passa sa main sur son menton mal rasé, son index effleurant sa cicatrice d'un autre âge, sans cesser de parler. Il faut qu'on se serre les coudes. Promis, une fois à la maison tu pourras me blâmer de tout ce que tu veux... Mais pour le moment, on est coincés ici ensemble et va falloir qu'on fasse avec. Je sais que c'est complètement fou, à peine pensable, mais pourtant on est là. Alors s'il te plait, raconte moi tout ce dont tu te souviens, depuis le moment où on est montés dans l'avion jusqu'à... Jusqu'à ce que tu te réveilles ici. N'oublie rien. On va respirer deux minutes, tâcher de mettre tout ce qu'on sait en commun, et ensuite on ira chercher maman.

Il tira une chaise adossée au mur, sans doutes réservée aux élèves exclus de cours ou à ceux qui attendent leur tour pour les oraux, et s'y assit non sans pousser un soupir de soulagement. La douleur de sa nuque s'était déplacée jusqu'à ses reins, et il ne le remarqua que lorsqu'il s'assit et que le poids s'allégea.

- Alors s'il te plait, viens t'asseoir. Respire un grand coup et raconte moi. dit-il en tapotant la seconde chaise qui trônait fièrement dans ce couloir silencieux, adossée au mur, jumelle à la sienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mutt Williams Jones
M u t t | Fils insupportable & roi de la cascade

๏ VOTRE AVENTURE : 548
๏ JOB : Mécano, et il parait que j'ai repris mes études pour faire P.L.A.I.S.I.R.
๏ CITATION PERSO : Worrying is like a rocking chair. It gives you something to do, but it doesn't get you anywhere.
๏ HUMEUR : Lunatique. Extrêmement chieuse en quelque sorte...


Feuille de personnage
Relations:
Disponibilité RP: Disponible

MessageSujet: Re: Glad to find you ? I'd rather die than admit it... [Dad]   Lun 9 Jan - 20:37

Mutt s'attendait à tout sauf à ca. Peut être une torgnole qu'il n'aurait pas vu arriver ou encore une remarque bien placée, mais pas à... Ca... De toute manière, il ne vit même pas s'il avait un temps soit peu réussit à l'énerver vu qu'il avait le dos tourné. Mutt s'était demandé pendant un moment s'il ne faisait pas ca pour s'attirer l'attention de ses parents et encore plus de son père. Pourtant à cet instant il pouvait avoir toute l'attention qu'il voulait alors pourquoi continuait-il à le braquer ? Il ne pouvait simplement pas s'en empêcher. L'amertume de cette longue absence. Le mensonge aussi. Pourquoi en vouloir plus à son père qu'à sa mère pourtant... ? Car à vrai dire, il n'y était pour rien dans ce mens... Non laissez tomber... Il a bel et bien une grande responsabilité. Il avait son tableau de famille établie. Il avait été persuadé pendant longtemps de ce tableau et BLAM ! Voilà qu'on vient à le massacrer à coup de révélations qui a eut un air de bombe atomique. Destruction et remise en question... Faire renaître un sentiment de confiance qui a été totalement irradié. Voilà surement ce qu'il fallait soigner dans l'esprit du garçon... Quoi ? Oui... Bon courage la famille ! Parce qu'essayez de faire repousser un arbre après que le sol soit totalement empoisonné... Vous pouvez y mettre toutes les bonnes intentions du monde. Dès que vous allez planter la graine, elle sera automatiquement infectée. Bien qu'au final la persévérance peut avoir du bon...

Bien qu'au final, Indiana a eut le bon comportement avec son fils. Suivant les aléas du vent et de la clémence de la méteo. -Je vais éviter la blague du frigo dans une explosion nucléaire xD- Et puis à vrai dire, se retrouver ici... Avait eut comme impact un nouvel élément -extraterrestre ? xD- qui venait à refaire surface dans tout ce chaos ambiant.

Mutt ne faisait pas face à son père. Il ne préféra pas. En vue de sa mine dépitée, il n'aimait pas montrer sous ce mauvais jour. Ou plutôt, il n'aimait LUI montrer ce mauvais jour. Mais après tout... Dans ce lieu où plus rien n'a de sens... Où son père même vienne à l'étouffer dans une étreinte grotesque. Qu'est ce qui pouvait encore avoir de l'importance que les dernières attaches qui lui reste, c'est à dire: Ses parents. Il avait la gorge serrée. Il le laissa donc parler et étrangement son père semblait suivre ce que son esprit lui hurlait depuis le début. Mais le problème de Mutt est qu'il n'assumait pas, c'est qu'il avait aussi un coeur qui pouvait étouffer tout le reste. Et il détestait ca...

Son père termina ce qu'il avait à dire. Il resta silencieux, le regard dans le vide, totalement immobile. Quelques secondes passèrent comme ca. Il avait raison. Totalement raison. Ils devaient être efficaces et ne pas se laisser submerger par les rancoeurs du passé. Ce qui est fait, est fait. Maintenant, il faut aviser de ce qu'il faut faire. Peut être laissa-t-il un long temps de pause... Mais il devait faire le tri. Tenter de remettre le lion en cage avant de prendre la parole. Et à cet instant, Mutt se demandait s'il allait pouvoir parler tellement sa gorge était nouée. Il finit par tourner un regard vers son père qui s'était assit près d'un mur, et qu'il avait dressé une chaise à ses côtés. Pour lui.

Il se redressa, laissant son mur derrière lui, autant au sens physique que figuré, et alla s'asseoir à côté de lui. Les mains dans les poches, les épaules relevés pour garder le peu de chaleur que lui rendait ses habits. Il regardait ses genoux. Il dit difficilement:

MUTT « Je pense qu'on va éviter le sujet "Raison pour laquelle on est monté dans ce foutu avion" ? Enfin je pense que jusque là tu sais... On était tous dans l'avion. Maman, Demi Lune, cette... fille... super canon.» Il parlait de Sidney « ... toi et moi... Et le pilote aussi. J'allais oublier ce pauvre bougre. On a commencé à se disputer... Pour changer... Maman a fait l'arbitre... Pour changer... Ensuite y'a eu des secousses. Le pilote a commencé à paniquer, l'aîle en feu et ca a été la chute libre...»

Il plissa les yeux pour tenter de se rappeler du crash en lui-même, ce qui n'était pas pour lui plaire.

MUTT « Il y a eu l'impact dans l'eau et...» Il eut un léger frisson, se rappelant de l'eau froide monter jusqu'à sa nuque. « L'eau montait et je me rappelle, je n'arrivais pas à me détacher de mon siège. J'ai commencé à sérieusement paniquer, surtout quand je venais à manquer d'oxygène, et à subir la pression de l'eau qui m'explosait les tympans. J'ai sombré juste après que quelqu'un m'ait aidé à me détacher.»

Il se tourna vers son père et fronça les sourcils.

MUTT « Je crois que c'était toi. Puis...» Il se passa une main sur son front. « Plus rien... Noir... Je crois que j'ai perdu connaissance. Je me suis réveillé sur la plage de Rockaway Beach. Tu sais au large de New-York ? Et il y avait Ginger aussi... Une étudiante à MC. Elle a essuyé un crash aussi... Comme nous mais pas le même vol. Ensuite... J'ai vu la ville et j'ai cru qu'on était sauvé. Là... Je sais pas... C'était comme si... Je ne connaissais plus rien et qu'en même temps... Je connaissais tout et... J'ai flippé... Puis il y avait ce type qui m'a fait une remarque sur mon blouson. Pas une mauvaise remarque non... Un mec plutôt cool même... On était même dans le même délire. On a discuté et je lui ai demandé de l'aide. Il nous explique et il nous a dit... qu'on était à New-York. C'était pas possible. Il a commencé à nous trouver bizarre puis il en est venu à nous dire la date et là... J'ai disjoncté... Je suis parti. J'ai... laissé Ginger derrière. Mon esprit m'a dit de venir ici. Comme si... je devais trouver quelque chose de familier pour... me dire qu'en fait... Ce n'est qu'un rêve et que...»

Il s'arrêta, ne pouvant en dire plus. A croire que dire les choses prenaient un autre sens. Ils étaient dans la mouise. Même pire que ca. Il ne pouvait pas concevoir qu'ils étaient pire que paumé. Se perdre sur une île déserte aurait été favorable à CA.

MUTT « J'aurai préféré tenter de fuir sur un radeau au milieu de l'océan... Là, l'esprit sait où se diriger... »

Il se plaqua une main sur la bouche et ferma les yeux. Il lâcha d'un seul coup avant d'enfouir son visage dans ses mains pour éviter de montrer qu'il se faisait surprendre par l'émotion, mais sa voix le trahissait:

MUTT « Là... je ne sais même pas quoi penser... Comment veux-tu qu'on ait un objectif sur lequel réfléchir ? »

Il se redressa sur sa chaise, se tournant vers son père. Le désarrois de l'instant faisant place à une colère grandissante qui n'était que le résultat d'un début de panique. Pas contre son père cette fois, mais contre la situation. Une situation absurde.

MUTT « Y'a rien papa ! RIEN ! Tu veux qu'on aille où ? Qu'on fasse quoi ? On va juste... Rester ici... Ouais... Et comme on existe pas... ou plus... ou même en double ici... Ho putain... J'ose même pas penser qu'un jour je tombe sur moi vieux... C'est... C'est... Je trouve pas de mot pour le décrire... Mais est-ce qu'il y a au moins UN MOT POUR DÉCRIRE CETTE PUTAIN DE SITUATION MERDIQUE ! »

Il se leva claqua la chaise contre le mur et alla shooter dans le mur en face de lui, avant de s'y laisser glisser sur le sol. Les larmes commençant à le prendre, il dit:

MUTT « Et maman... Où est-ce qu'elle est... Je ne veux pas me retrouver tout seul... Je sais pas si je le supporterai. »

_________________
NUMB - LINKIN PARKI'm tired of being what you want me to be, Feeling so faithless, lost under the surface, I don't know what you're expecting of me, Put under the pressure of walking in your shoes. Every step that I take is another mistake to you. I've become so numb, I can't feel you there, Become so tired so much more aware, I'm becoming this all I want to do, Is be more like me and be less like you...
by hellsangels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adventure-rpg.forumactif.org


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Glad to find you ? I'd rather die than admit it... [Dad]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Glad to find you ? I'd rather die than admit it... [Dad]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost in time... :: New-York :: ▌Les alentours de la ville :: Bedford :: Marshall College-